Proposition d’embauche en CDI à la suite d’un CDD

CDI CDD

La loi du 21 décembre 2022 préconise de modifier le fonctionnement du marché de travail pour les entreprises qui proposent des embauches pour des salariés présent dans le cadre d’un CDD ou d’un contrat de mission.

Modification de la proposition d’un CDI

Le nouvel article L 1243-11-1 du Code du travail impose aux employeurs de notifier par écrit la proposition de contractualisation d’un CDI suite à un CDD, ou mission d’intérim, à l’échéance de celui-ci. Ce CDI proposé conserve les éléments suivants :

  • Même emploi ou emploi similaire
  • Rémunération égale ou supérieure
  • Durée de travail équivalente
  • Même classification
  • Même lieu de travail
  • Le salarié dispose d’une réduction de la durée de sa période d’essai égale à la durée de son CDD et conserve son ancienneté acquise (L 1243-11 ).

Qui doit être informé lors des refus d’une proposition d’embauche ?

L’employeur ou l’entreprise utilisatrice doit informer Pôle Emploi dès lors que salarié refuse une proposition d’embauche à la suite du CDD ou de sa mission d’intérim pour un même emploi ou similaire.

Les critères nécessaires à la qualification d’emploi similaire sont les suivants et doivent être explicitement indiqués par l’employeur :

Dans le cas d’un CDD :

  • Même rémunération
  • Durée de travail équivalente
  • Même classification
  • Même lieu de travail

Dans le cas de l’intérim :

  • Même lieu de travail

Ces critères sont cumulatifs, un manquement de l’un d’entre eux exclut donc l’emploi de la qualification d’emploi similaire. Il ne sera donc pas nécessaire de prévenir Pôle Emploi ou de faire notifier d’une proposition de CDI par écrit.  

A partir de quand s’applique cette modification ?

Le Conseil d’Etat doit fixer les conditions d’application de ces nouvelles dispositions.

Sources :

Legifrance

Retrouvez nos offres d'emplois
et l'actualité sociale RH & Paie en direct !

votre actualité sociale rh & paie mensuelle

Inscrivez-vous à notre newsletter

La loi du 21 décembre 2022 préconise de modifier le fonctionnement du marché de travail pour les entreprises qui proposent des embauches pour des salariés présent dans le cadre d’un CDD ou d’un contrat de mission.

Modification de la proposition d’un CDI

Le nouvel article L 1243-11-1 du Code du travail impose aux employeurs de notifier par écrit la proposition de contractualisation d’un CDI suite à un CDD, ou mission d’intérim, à l’échéance de celui-ci. Ce CDI proposé conserve les éléments suivants :

  • Même emploi ou emploi similaire
  • Rémunération égale ou supérieure
  • Durée de travail équivalente
  • Même classification
  • Même lieu de travail
  • Le salarié dispose d’une réduction de la durée de sa période d’essai égale à la durée de son CDD et conserve son ancienneté acquise (L 1243-11 ).

Qui doit être informé lors des refus d’une proposition d’embauche ?

L’employeur ou l’entreprise utilisatrice doit informer Pôle Emploi dès lors que salarié refuse une proposition d’embauche à la suite du CDD ou de sa mission d’intérim pour un même emploi ou similaire.

Les critères nécessaires à la qualification d’emploi similaire sont les suivants et doivent être explicitement indiqués par l’employeur :

Dans le cas d’un CDD :

  • Même rémunération
  • Durée de travail équivalente
  • Même classification
  • Même lieu de travail

Dans le cas de l’intérim :

  • Même lieu de travail

Ces critères sont cumulatifs, un manquement de l’un d’entre eux exclut donc l’emploi de la qualification d’emploi similaire. Il ne sera donc pas nécessaire de prévenir Pôle Emploi ou de faire notifier d’une proposition de CDI par écrit.  

A partir de quand s’applique cette modification ?

Le Conseil d’Etat doit fixer les conditions d’application de ces nouvelles dispositions.

Sources :

Legifrance

Votre actualité sociale gratuite, en direct !

Suivez NOVRH sur LinkedIn et bénéficiez de toute l’actualité RH & Paie  !

D'autres articles qui peuvent vous intéresser :

Actualités RH
NOVRH

Contrat de travail : Définition, caractéristiques et obligations

Le contrat de travail est un élément essentiel dans toute relation employeur-salarié. Il formalise les engagements réciproques des deux parties et fixe les conditions d’emploi du salarié. Bien qu’un contrat verbal soit possible dans certains cas, un contrat écrit est toujours recommandé car il permet de clarifier les termes de l’emploi et d’éviter les litiges futurs.

Lire la suite »
Actualités Paie
NOVRH

Barème Kilométrique 2023 : Indemnités de Déplacement Professionnel

Le barème kilométrique pour l’année 2023 est un sujet essentiel à aborder si vous êtes un professionnel amené(e) à effectuer des déplacements réguliers. Lorsque vous utilisez votre véhicule personnel à des fins professionnelles, votre entreprise est tenue de vous verser des indemnités kilométriques pour compenser les frais engagés.

Lire la suite »
Tweetez
Partagez