Précisions sur la Loi de financement de la sécurité sociale 2021

La loi n° 2020-1576 du 14 décembre 2020 a été publié au Journal Officiel du 15/12/2020, les principales mesures apportées par la loi sont les suivantes :

  • L’article 9 prévoit une exonération pour les entreprises de moins de 250 salariés pour faire face aux conséquences de l’épidémie du COVID-19.

  • Pour les entreprises du secteur agricole, l’exonération des TODE est prolongée jusqu’au 31/12/2022.

  • Le congés paternité est modifié, les nouvelles dispositions sont applicables aux congés dont les naissances sont prévues à compter du 1er juillet 2021. La durée du congé est de 25 jours calendaire pour un enfant. Le principe est de rendre en partie ce congé obligatoire.

  • L’article 15 de la loi stipule que « Le montant du plafond, qui ne peut être inférieur à celui de l’année précédente », le montant du plafond de la sécurité sociale n’est donc pas revalorisé pour 2021.

  • La mise en œuvre d’une exonération dans le régime agricole pour le secteur culture de la vigne, en fonction de la baisse du Chiffre d’affaires.

  • L’adaptation du régime social de l’activité partielle.

  • La simplification des prescriptions d’arrêt de travail pour les accidents de travail et les maladies professionnelles.

  • En termes d’indemnisation de la maladie, la possibilité pour le gouvernent d’agir par décret pour déroger aux conditions légales en cas de crise sanitaire.

  • L’obligation de dématérialisé la déclaration et le paiement des cotisations pour les employeurs du spectacle de l’audiovisuel adhérent au GUSO.

  • Pour le congé de reclassement ou de mobilité, la loi double la durée maximale dans le cas où le salarié suit une formation de reconversion professionnelle.

votre actualité sociale rh & paie mensuelle

Inscrivez-vous à notre newsletter

D'autres articles qui peuvent vous intéresser :

Tweetez
Partagez