Gestion des vagues de chaleur : ce qu’il faut retenir pour l’employeur

Plan de l’article

Le changement climatique engendre une élévation régulière des températures, ainsi qu’une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée des vagues de chaleur.

Le changement climatique engendre une élévation régulière des températures, ainsi qu’une augmentation de la fréquence, de l’intensité et de la durée des vagues de chaleur : l’urgence climatique nécessite une transformation en profondeur de notre économie et de nos comportements.

Dans ce cadre, il était nécessaire de faire évoluer le Plan national Canicule élaboré en 2004 sur la base des enseignements tirés des années précédentes et des expériences acquises. Ainsi, une nouvelle instruction a été publiée et un guide ORSEC a été élaboré par la direction générale de la Santé.

Quels sont les éléments à savoir par les employeurs pour protéger au mieux leurs collaborateurs face aux vagues de chaleur ? Réponses dans cet article.


I. En amont de la période des possibles canicules (généralement avant le 1er juin) :

  • Mettre à jour le document unique qui liste et hiérarchise les risques professionnels pouvant nuire à la santé et la sécurité de tout salarié. À la suite de cette mise à jour, l’employeur pourra recenser et mettre en évidence les postes de travail les plus exposés à la chaleur.
  • Désigner un responsable de la préparation et la mise en place d’un plan interne de gestion des vagues de chaleur.
  • Sensibiliser les populations à adopter les bons gestes pour se protéger : informer les collaborateurs des risques, des moyens de prévention et des symptômes du coup de chaleur. Les supports de prévention mis à disposition par l’Agence Nationale de Santé Publique peuvent notamment être utilisés.
  • Mettre à disposition des collaborateurs des locaux ventilés ainsi que de l’eau potable et fraîche puis vérifier que les installations techniques permettant de limiter la chaleur fonctionnent correctement.


II. En période de vigilance vagues de chaleur (généralement du 1er juin au 15 septembre)

  • Consulter régulièrement le dispositif de vigilance météorologique pour les vagues de chaleur sur le site Météo-France. La carte de vigilance classe le niveau de gravité des vagues de chaleur via un code couleur (vert, jaune, orange et rouge) :
Carte de vigilance concernant les vagues de chaleur


III. En présence d’une vague de chaleur

  • Mettre à disposition de l’eau potable et fraiche gratuitement pour tous les collaborateurs. Important : Pour les salariés travaillant en extérieur, il est obligatoire de prévoir au moins 3 litres d’eau par personne et par jour.
  • Il est obligatoire que les locaux fermés de travail des collaborateurs soient aérés : le renouvellement de l’air doit être effectué.
  • Il est conseillé de revoir l’organisation du travail lors de ces situations exceptionnelles : mise en place d’horaires décalés, proposer du télétravail, instaurer des pauses plus fréquentes ou encore reporter les tâches éprouvantes.
  • La température des locaux doit être vérifiée. Les seuils de température à ne pas dépasser pour la santé des collaborateurs sont de :
    • 30 degrés pour un salarié sédentaire
    • 28 degrés pour un travail nécessitant une activité physique
    • Si plus de 33 degrés, le travail présente de réels dangers.
  • Mettre à disposition des moyens de rafraichissement comme des ventilateurs, brumisateurs ou humidificateurs.



Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/2021.10.sante.pdf

votre actualité sociale rh & paie mensuelle

Inscrivez-vous à notre newsletter

D'autres articles qui peuvent vous intéresser :

Tweetez
Partagez