arlington-research-kN_kViDchA0-unsplash (1)

CPF et participation financière du collaborateur

La loi de finances pour 2023 prévoit que le salarié participe au coût de la formation, d’une VAE ou d’un bilan de compétences effectués dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Cette participation serait :

  • soit proportionnelle au coût de la formation, dans la limite d’un plafond ;
  • soit fixée à une somme forfaitaire.

Par dérogation, seraient exonérés de cette participation :

  • les demandeurs d’emploi ;
  • les salariés bénéficiant d’un abondement de leur employeur pour financer une formation dont le montant est supérieur au montant de leurs droits inscrits sur le CPF ou aux plafonds d’alimentation (c. trav. art. L. 6323-4 , II, 2°).

Un décret est attendu à ce sujet.

Cette décision fait notamment suite à la fin du démarchage publicitaire et la lutte contre la fraude déjà adopté le 19 décembre. Pour rappel, la pratique du démarchage commercial auprès des titulaires du Compte personnel de formation est désormais interdite par la loi (qu’il soit téléphonique, par messagerie, par courrier électronique ou encore via les réseaux sociaux).

La loi de finances pour 2023 prévoit que le salarié participe au coût de la formation, d’une VAE ou d’un bilan de compétences effectués dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Cette participation serait :

  • soit proportionnelle au coût de la formation, dans la limite d’un plafond ;
  • soit fixée à une somme forfaitaire.

Par dérogation, seraient exonérés de cette participation :

  • les demandeurs d’emploi ;
  • les salariés bénéficiant d’un abondement de leur employeur pour financer une formation dont le montant est supérieur au montant de leurs droits inscrits sur le CPF ou aux plafonds d’alimentation (c. trav. art. L. 6323-4 , II, 2°).

Un décret est attendu à ce sujet.

Cette décision fait notamment suite à la fin du démarchage publicitaire et la lutte contre la fraude déjà adopté le 19 décembre. Pour rappel, la pratique du démarchage commercial auprès des titulaires du Compte personnel de formation est désormais interdite par la loi (qu’il soit téléphonique, par messagerie, par courrier électronique ou encore via les réseaux sociaux).

Retrouvez nos offres d'emplois
et l'actualité sociale RH & Paie en direct !

votre actualité sociale rh & paie mensuelle

Inscrivez-vous à notre newsletter

La loi de finances pour 2023 prévoit que le salarié participe au coût de la formation, d’une VAE ou d’un bilan de compétences effectués dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Cette participation serait :

  • soit proportionnelle au coût de la formation, dans la limite d’un plafond ;
  • soit fixée à une somme forfaitaire.

Par dérogation, seraient exonérés de cette participation :

  • les demandeurs d’emploi ;
  • les salariés bénéficiant d’un abondement de leur employeur pour financer une formation dont le montant est supérieur au montant de leurs droits inscrits sur le CPF ou aux plafonds d’alimentation (c. trav. art. L. 6323-4 , II, 2°).

Un décret est attendu à ce sujet.

Cette décision fait notamment suite à la fin du démarchage publicitaire et la lutte contre la fraude déjà adopté le 19 décembre. Pour rappel, la pratique du démarchage commercial auprès des titulaires du Compte personnel de formation est désormais interdite par la loi (qu’il soit téléphonique, par messagerie, par courrier électronique ou encore via les réseaux sociaux).

La loi de finances pour 2023 prévoit que le salarié participe au coût de la formation, d’une VAE ou d’un bilan de compétences effectués dans le cadre du compte personnel de formation (CPF).

Cette participation serait :

  • soit proportionnelle au coût de la formation, dans la limite d’un plafond ;
  • soit fixée à une somme forfaitaire.

Par dérogation, seraient exonérés de cette participation :

  • les demandeurs d’emploi ;
  • les salariés bénéficiant d’un abondement de leur employeur pour financer une formation dont le montant est supérieur au montant de leurs droits inscrits sur le CPF ou aux plafonds d’alimentation (c. trav. art. L. 6323-4 , II, 2°).

Un décret est attendu à ce sujet.

Cette décision fait notamment suite à la fin du démarchage publicitaire et la lutte contre la fraude déjà adopté le 19 décembre. Pour rappel, la pratique du démarchage commercial auprès des titulaires du Compte personnel de formation est désormais interdite par la loi (qu’il soit téléphonique, par messagerie, par courrier électronique ou encore via les réseaux sociaux).

Votre actualité sociale gratuite, en direct !

Suivez NOVRH sur LinkedIn et bénéficiez de toute l’actualité RH & Paie  !

D'autres articles qui peuvent vous intéresser :

Actualités RH
NOVRH

Abandon de poste et démission

Un abandon de poste est le fait, de la part d’un collaborateur, de s’absenter de son lieu de travail pendant les heures normales de travail, de manière prolongée, répétée et sans justificatif

Lire la suite »
Actualités Paie
NOVRH

Les principes de la Loi du Marché du Travail

En novembre 2022, les députés et sénateurs ont trouvé un accord à l’Assemblée nationale quant au projet de loi relatif au marché du travail. Cette loi a pour objectif de mettre en place des dispositions sur le fonctionnement du marché du travail en vue du plein emploi.

Lire la suite »
Tweetez
Partagez