Le logiciel de gestion de la paie : un recours obligatoire pour les entreprises s’occupant elles-mêmes de leur paie

Définition

Un logiciel de gestion de la paie, c’est avant tout un outil informatique facilitant la gestion de la totalité de la démarche « ressources humaines » au sein d’une société, de l’embauche jusqu’au débauchage des employés. Cette application est d’ordinaire utilisée :

  • En monoposte c’est-à-dire qu’on incorpore l’outil au niveau des ordinateurs de l’entreprise ou au cœur d’un réseau informatique ;
  • En mode SaaS qui se traduit par l’installation directe du logiciel sur des serveurs du fournisseur informatique.

Un logiciel de gestion de la paie est destiné aux entreprises ayant envie d’avoir une gestion propre de leur branche RH en interne ou à des boîtes d’Expertise-Comptable qui auront pour tâche de compléter une obligation sociale par une mission comptable.

Utilités

Tout logiciel de paie offre un grand nombre de privilèges à ses utilisateurs dont les plus connus sont les suivants :

Économie de temps

C’est un outil qui garantit une économie de temps importante étant donné qu’il automatise les travaux répétitifs relatifs à la gestion du salaire.

Réduction du risque d’erreur

La totalité des données en rapport avec la paie est concentrée au cœur d’une seule base de données. Cette technique est un moyen efficace pour réduire les risques d’erreur engendrée par la ressaisie des renseignements sociaux. Les entreprises ne sont plus obligées d’utiliser le fichier Excel dont l’usage nécessite beaucoup de temps et dont les marges d’erreur sont importantes. Cette solution permet à cet effet de profiter des données sociales plus fiables.

Administration évolutive

Les entreprises qui font appel à ce type d’application peuvent débuter par l’utilisation d’une version plus primitive et moins coûteuse et de muter après vers une transcription plus avancée. À noter que ce type de logiciel comporte des modules qui peuvent être souscrits ou pas par les entreprises.

Contrôle des données sociales

Si l’entreprise ne souhaite pas externaliser l’établissement de ses bulletins de paie, elle aura un contrôle parfait et précis sur ses données sociales. Celui-ci lui permettra d’éviter les fuites de fichiers, de ne pas s’exposer à des soucis relatifs au recouvrement des données lorsqu’il y a rupture de partenariat avec un fournisseur, etc.